concilier vie professionnelle et familiale

Comment concilier vie professionnelle et familiale

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
  •  
  •  
    14
    Partages

Je rentre tard du travail… Suis-je assez présente pour mes enfants ?

Non, vous n’avez pas à vous sentir coupable de travailler. La qualité de la relation, vaut bien plus que la quantité.

Les mères au foyer ne sont pas nécessairement meilleures mères que vous. Elles sont d’ailleurs parfois en proie au burn out parental, par manque de reconnaissance et de contacts sociaux.

Voici quelques conseils pour concilier vie professionnelle et familiale.

Des horaires pas toujours choisis

Je rencontre fréquemment dans mon cabinet, des mamans cadres dont les horaires de travail s’étirent jusque tard dans la soirée. Pas facile de concilier la vie professionnelle et familiale ! Elles me parlent très souvent avec émotion de leur sentiment de culpabilité et s’interrogent parfois sur la nécessité de s’arrêter de travailler, coincées entre la fatigue et leur culpabilité intense.

Cadre ou pas, on ne choisit pas toujours les horaires de travail. Se culpabiliser ne ferait qu’aggraver la situation.

Les nounous, les mamies et les papas assurent souvent très bien l’intérim. Cependant, de nombreuses mamans culpabilisent de ne pas être présentes pour les moments qu’elles qualifient de « moments clés », et qui commencent du retour de l’école, en passant par les devoirs, le bain et le repas, jusqu’au coucher du soir.

Privilégier la qualité à la quantité

De nombreux parents me consultent pour les troubles du sommeil de leurs enfants. Dans beaucoup de cas, les parents ont des journées bien remplies. Comme ils rentrent tard, à leur retour, ils cherchent à profiter de leurs enfants en jouant les G.O domestiques.

Bien sûr les enfants ont besoin de temps avec leurs parents, mais il est essentiel de respecter leur rythme.

En effet, diner à 20h est bien trop tard pour un petit, épuisé par sa journée. Il exprime souvent sa fatigue par de l’énervement et de l’opposition qui contribuent à électriser l’ambiance familiale.

Par ailleurs, il est peu judicieux de se lancer en fin de journée, dans des jeux trop stimulants qui auraient tendance à énerver les enfants et pourraient rendre le coucher difficile. C’est pourquoi il est préférable de privilégier des moments calmes, tels que l’accompagner au bain, lire une histoire, dessiner avec lui ou tout simplement faire des câlins, et ce afin de respecter le décrescendo de la journée. Vous vous rattraperez le week-end.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment grappiller du temps pour soi? Le miracle morning

Simplifier sa vie

Il vaut mieux que votre enfant dîne tôt afin de limiter la faim et la fatigue. Il n’est absolument pas gênant que quelqu’un d’autre que vous le fasse, si c’est pour se retrouver plus sereinement, dans de bonnes conditions.

Bien que vous essayiez au mieux de concilier la vie professionnelle et familiale, oubliez aussi les tâches ménagères le soir. Remettez-les au week-end, déléguez-  les, si vous le pouvez, ou simplifiez au maximum les tâches incontournables.  Ce conseil n’est valable que si vous rentrez tard, car par ailleurs, votre enfant a besoin d’apprendre à s’occuper seul, et aussi à vous laisser vaquer à vos occupations.

Et tant pis si la semaine vous êtes abonnées aux repas surgelés. Vraiment vos enfants se contrefichent de manger des plats frais et mitonnés tous les soirs. Là encore, ils n’ont besoin que de vous, et les petits plats attendront le week-end et les vacances.

Limitez les activités extra-scolaires. En effet, ils n’en ont pas nécessairement besoin car eux aussi sont fatigués.

Instaurez des rituels

Les enfants raffolent des rituels. Vous pouvez, par exemple, mettre en place le câlin du matin dans le lit parental, le vendredi pizza ou la rando du dimanche. Ces rituels familiaux les sécurisent et créent des souvenirs durables.

Soyez fière de vous

Une maman qui travaille, c’est avant tout un bel exemple et une source d’inspirations.

Alors que vous cherchiez en vain de concilier la vie professionnelle et familiale, plus vous assumerez la réalité, plus vous serez heureuse, et plus vous ferez rayonner le bonheur dans votre maison.

Pour concilier la vie professionnelle et familiale, un seul impératif s’impose donc : Soyez en phase avec vous-même et vos valeurs, et le reste suivra !

Virginie BOSSUT-HUBAUT

Psychologue clinicienne et psychologue de l’éducation

 

 


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
  •  
  •  
    14
    Partages
  • 14
    Partages

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *