Comment ne plus se retrouver submergée par sa to-do-list? L’art de prioriser

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 25
  •  
  •  
    25
    Partages

Prioriser, pour quoi faire?

Notre vie est immensément remplie pour la plupart d’entre nous. Nous sommes submergées de tâches à accomplir et à prévoir. Les plus organisées utilisent des to-do-list ou tout autre système d’organisation. C’est déjà vraiment très bien car cette seule action nous permet déjà d’être efficace et actif.

Oui mais voilà, … cette to-do-list est souvent à rallonge et l’on ne fait parfois pas le quart du tiers de la moitié de ce qui était prévu. Reconnaissez que n’avoir pas atteint ses objectifs en fin de journée peut être décourageant et déprimant.

Prioriser pour ne plus procrastiner

Aujourd’hui, je voudrais vous faire part d’un outil intéressant destiné à atteindre le Graal de l’organisation: la PRIORISATION.

En effet, submergées par les choses à faire, nous prenons souvent la liste par son début ou par ce que l’on préfère faire ou encore selon le temps dont on dispose. Le problème, c’est que certaines tâches se trouvent reportées aux calendes grecques. C’est ce qu’on appelle le procrastination.

La procrastination procure un soulagement immédiat car la tâche ne nous incombe plus dans l’immédiat. Néanmoins, nous l’aurons toujours en tête. S’il peut s’agir de choses peu importantes, il peut aussi s’agir de choses importantes mais non urgentes, comme par exemple renvoyer des CV dans d’autres entreprises pour me sentir mieux dans ma vie professionnelle ou investir dans une nouvelle habitation. A ce jeu là, nous nous laissons déborder par l’urgence et ne construisons pas durablement notre avenir.

Un outil magique pour prioriser: La matrice d’Heisenhower

Eisenhower a modélisé les tâches dans une matrice à 4 cases:

  • les tâches importantes et urgentes
  • les tâches importantes et non urgentes
  • les tâches non importantes et urgentes
  • les tâches non importantes et non urgentes

La notion d’importance d’une tâche varie selon les individus car elle est à relier à nos valeurs. Certaines personnes vont considérer comme important le fait de se sentir bien chez eux, d’autres dans leur travail, d’autres dans leur vie social, et encore d’autres dans le confort financier. Il est essentiel d’être au clair sur nos valeurs, sur ce qui nous rend heureux.

En ce qui concerne l’urgence, c’est un peu plus objectif puisque cela dépend souvent de dates butoires.

Comment prioriser efficacement nos tâches?

Ce qui est important et urgent doit être la priorité d’action. C’est par là que vous devrez commencer.

Ensuite, on consacrera du temps à ce qui est important et non urgent. C’est souvent ce qui nous apporte le plus de satisfaction personnelle. C’est le registre des projets à long terme. Travailler sur cette case est la clé de votre épanouissement personnel. Cela peut être un beau projet familial, professionnel ou personnel par exemple.

Après cela, vous vous occuperez du non important mais urgent, comme par exemple le fait de déclarer vos impôts ou payer vos factures.

Enfin, les tâches non urgentes et non importantes, considérées comme des dévoreurs de temps, devront être abandonnées ou déléguées. C’est par exemple, en ce qui me concerne, le fait de repasser les torchons de cuisine par exemple ou de faire ses comptes à la virgule prêt.

Vous pouvez télécharger la matrice pour préparer vos journées ou votre semaines en cliquant ici

A vous les beaux projets et bonne productivité!

Virginie BOSSUT-HUBAUT

Psychologue


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 25
  •  
  •  
    25
    Partages
  • 25
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *