Ras le bol de mon travail! Faut-il tout claquer lorsque notre motivation au travail est à zéro

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 47
  •  
  •  
    47
    Partages

Vous manquez de motivation au travail? Aller travailler vous pèse? Les dimanches soirs vous sont de plus en plus pénibles? Vous ne vivez qu’en vue des week-end et de vos vacances?

Il est grand temps en effet de se poser les bonnes questions…

Comprendre pourquoi votre motivation au travail est à zéro

Pour être motivé au travail, il faut que quatre conditions soient remplies:

  • Je dois me sentir en accord avec mon travail: il est certain que si vous travaillez dans un abattoir alors que vous êtes végétarien, cela risque d’être compliqué… Bon c’est vrai, j’exagère … mais vous voyez bien ce que je veux dire. Si vous vendez des prêts à des personnes déjà surendettées, cela peut aussi être un frein à votre épanouissement. Il s’agit là du besoin d’éthique. Dans un autre domaine, si je suis exposé à des dangers toxiques ou à de la violence, cela risque aussi de poser problème. C’est ici le besoin de sécurité qui entre en jeu. Si je suis hyperactif et que je me retrouve dans un poste sédentaire, cela pourra m’être dommageable, tout comme un travail à un rythme trop soutenu si j’ai besoin de prendre plus mon temps pour faire les choses. Par ailleurs, il se pose aussi la question de mon besoin de dépassement personnel. Mon travail me permet-il de relever les défis personnels dont j’ai besoin?
  • Je dois me sentir reconnu et que l’on reconnaisse mon travail: Peut-être avez vous besoin de contacts humains ou au contraire d’un relatif isolement. Votre travail vous permet-il cela? Les relations avec les collègues et les supérieurs sont-elles harmonieuses? Ma hiérarchie reconnait-elle mon investissement? Prend-on en compte mon avis? Est-ce que je me sens respectée dans ma fonction?
  • Il doit y avoir équilibre entre ma productivité et mon salaire: S’il est vrai qu’on en voudrait sans doute toujours plus, à l’état actuel des choses y a-t-il une justesse dans la rétribution de mon travail? Est-ce que mon besoin d’évolution est respecté? Mon travail est-il suffisamment valorisé?
  • Je dois avoir les moyens d’agir pour atteindre mes objectifs: Les outils à ma disposition sont-ils adéquats? Les objectifs sont-ils réalistes? Ce qu’on me demande est-il suffisamment clair et organisé? Mon besoin d’autonomie est-il suffisamment respecté ou au contraire, suis-je insuffisamment encadré si j’ai besoin d’être davantage sécurisé? Mes tâches sont-elles suffisamment diversifiées?

Prendre du recul

Parfois, le ras le bol est tellement puissant que ce sont les émotions qui prennent le dessus et il devient très difficile de penser de manière claire et constructive. Dans ces moments où le découragement, la frustration et la colère grandissent, il est parfois tentant de tout claquer…. pensant que l’herbe est forcément plus verte ailleurs…

Ne tombez pas dans ce piège. Aucune décision ne doit être prise sous le coup de l’émotion. Vous devez prendre du recul et avoir une conscience claire du problème avant de prendre toute décision. Voici comment faire:

  • Si vous le pouvez, prenez des vacances loin de chez vous (au moins deux semaines) et prévoyez des temps où vous ne visiterez rien de spécial et où vous serez seul. Equilibrez ces temps là avec des moments en famille, entre amis et des activités sympas.
  • Si nécessaire, demandez à votre médecin un arrêt maladie
  • Ecrivez quotidiennement dans un journal. Ne vous souciez pas du produit fini, écrivez au kilomètre tout ce qu’il vous passe par la tête. A distance, relisez-le… et vous comprendrez mieux…
  • Pratiquez la méditation afin de mieux gérer vos émotions et sortir du pilotage automatique des pensées négatives en prenant de la distance par rapport à vos pensées.
  • Évitez d’ échanger avec vos collègues
  • Pratiquez le jardinage, le bricolage, un loisir créatif, un sport individuel, la marche, la pêche ou toute activité qui vous videra la tête en favorisant un processus hypnotique.

Ouvrez-vous et réenchantez le quotidien

A votre retour de cette coupure professionnelle, vos émotions devraient être plus posées et vous allez sans doute y voir plus clair sur les raisons de votre mal être au travail.

Mettez en place pour mettre en oeuvre tous les changements nécessaires à votre quotidien professionnel.

Apportez à votre quotidien professionnel un petit plus. En lisant récemment un article dans la revue “Management”, j’ai découvert avec beaucoup de plaisir le cas d’un chauffeur de rame qui, lassé de son travail, s’était mis au défi de se faire saluer tous les usagers chaque matin… Il a tout compris! Parfois, il suffit de très peu de choses pour reprendre plaisir et refaire du sens dans son travail. Si on est au contact du public, on peut par exemple s’accorder une instant d’échanges informels avec chaque personne… et décider de sourire.

Si malgré vos émotions et les petits changements apportés les choses restaient difficiles, entamez sereinement les démarches nécessaires au changement: demandez un bilan de compétences, refaites votre CV, commencez à éplucher les petites annonces, peaufinez votre réseau, …

Testez avec prudence

Voilà, ça y est vous savez ce que vous voulez faire … et surtout ce que vous ne voulez plus faire?  Testez vos idées avec prudence. Vous pouvez par exemple commencer à temps partiel après avoir allégé au préalable votre temps de travail, vous pouvez aussi prendre une année sabbatique ou créer votre auto-entreprise et lui faire atteindre petit à petit son rythme de croisière.

Dites vous bien que s’il n’est pas facile de choisir car, d’une certaine manière, c’est toujours renoncer… eh bien ne pas faire de choix, c’est aussi se priver de belles opportunités. Il reste toujours possible de se tromper… mais là encore l’erreur peut être une aventure intéressante.

Une seule règle à retenir: Rien ne doit se faire dans l’intensité d’une émotion négative!

Virginie Bossut

Psychologue en thérapie cognitive et comportementale


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 47
  •  
  •  
    47
    Partages
  • 47
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *