Comment rendre le temps des devoirs plus agréable ?

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous y voilà, c’est la rentrée. Derrière ce petit mot on peut lire au lit à une heure raisonnable, activités, timing, et bien sûr DEVOIRS… Et ce début d’année scolaire est le moment idéal pour partir du bon pied, pour ne pas transformer ce moment inéluctable en véritable cauchemar pour toute la famille.

Alors quelques petits trucs à piocher…

Le Time Timer

Il permet à l’enfant de matérialiser le temps par représentation visuelle. La zone rouge diminue progressivement. Donc, sans savoir lire l’heure l’enfant peut juger du temps qu’il lui reste avant la pause ou la fin des devoirs. (On peut imaginer des pauses jeux, gourmandes avec une friandise etc., il vaut mieux éviter les pauses télévision ou jeux vidéo où il sera difficile de faire revenir votre enfant à la  dure réalité des devoirs.

Le coussin lesté

Pour certains enfants il est difficile de rester assis et concentré à une activité sur table. Le soir après une longue journée d’école, s’installer de nouveau dans une posture de travail peut être vraiment compliqué. Si l’enfant gesticule, il perd en attention et concentration. En posant un coussin lesté sur les genoux, l’enfant se sentira contenu, on observera alors une diminution des mouvements parasites et donc une meilleure concentration durant le temps des devoirs.

Le jeu champion des devoirs

Il est important de rendre le temps des devoirs LUDIQUE ( dans le mesure du possible…) afin que ça se devienne pas un calvaire pour l’enfant et ses parents. Pour les enfants de 7 à 12 ans, « Champion des devoirs » est un jeu, un outil, un soutien pouvant être utilisé quotidiennement lors des devoirs. En effet, dans une ambiance plus détendue, il organise l’enfant face à ses devoirs, il favorise son autonomie, la confiance en soi et développe une certaine méthode de travail.

 La règle de lecture

Les enfants ont majoritairement de la lecture le soir après l’école ( lire un texte, une leçon, trois pages d’un livre, etc…). Après une journée à lire, écrire et observer,  les enfants peuvent souffrir d’une fatigue visuelle et d’un petit manque de concentration. La règle de lecture pourra être une aide pour lire, elle permettra de suivre le texte en évitant des confusions entre les lignes. 

L’ardoise et les lettres magnétiques

Le soir, avec des enfants fatigables oublions un peu l’écriture ! L’ardoise peut être un autre support pour les devoirs plus motivant et ludique pour l’enfant. Grâce aux lettres magnétiques, les dictées de mots sont possibles, et pour varier les exercices l’enfant pourra remettre dans l’ordre les lettres des mots, compléter le mot par les lettres manquantes, jouer au pendu etc, …

Le pupitre de table

La position induite par le pupitre semble plus naturelle et favorise une bonne contraction musculaire. En effet l’enfant est moins courbé sur son travail à vouloir cacher ce qu’il produit ( : caractéristique d’un enfant manquant en confiance). Généralement dans cette position l’écriture s’améliore. Si le pupitre n’est pas utilisé en classe, il est bénéfique de l’utiliser lors des devoirs.

Encore quelques petites astuces ?..

  • La carte mentale

Si votre enfant à des difficultés pour apprendre ses leçons : Essayez les cartes mentales ! Que le cours ne soit plus un bloc de mots difficiles à déchiffrer et à retenir mais plutôt une image colorée et imagée.

Voici en lien deux sites vous permettant d’apprendre à réaliser des cartes mentales avec votre enfants et vous y trouverez de nombreuses cartes déjà prêtes à l’emploi (ceci dit c’est plus efficace si l’enfant réalise lui même sa carte.)

www.pluradys.org

www.fantadys.com

  • L’ordinateur

N’hésitez pas à proposer à votre enfant de faire les devoirs sur l’ordinateur.

C’est encore un moyen pour diminuer la quantité d’écrit surtout si l’écriture demande à votre enfant beaucoup d’énergie sur le plan attentionnel.

  • Le dictaphone

Si votre enfant a une bonne mémoire auditive et éventuellement des difficultés de lecture, enregistrez sur le dictaphone la leçon, la poésie, etc. L’enfant gagne alors en autonomie, il pourra écouter sa leçon seul dans son lit ou dans les transports. En plus c’est discret on peut imaginer qu’il écoute le dernier tube de musique.


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *