Comment le sport peut vous aider quand tout va mal…

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Quand tout va mal …

Lorsque j’ai découvert l’entrepreneuriat, il y a quelques années, j’étais bien loin de me douter à quel niveau de stress je serais exposée.

Je n’ai jamais été une sportive. Toujours active et dynamique, le sport n’a jamais été mon truc. J’étais plutôt du genre à me cacher derrière les pré-fabriqués pendant les cours d’endurance au collège ou à carrément me faire dispenser au lycée. Plus tard, portée par mes bonnes résolutions, j’achetais chaque année la tenue de sport complète, payais la cotisation… puis abandonnais à l’issue de la première séance. Autant vous dire, que les kilos subtils se sont accumulés au fil de mes trois grossesses.

Mais un soir d’août 2014, j’ai cru devenir folle de stress. Dans une grande colère à l’encontre d’une de mes salariés qui semblait abuser des arrêts maladie alors que mon entreprise était en grand péril, il me fallait trouver une solution pour gérer tout cela.

J’ai chaussé mes vieilles baskets, celles qui ne m’avaient pas servies depuis au moins 15 ans, et je suis partie courir sur un chemin de campagne. Je ne peux vraiment pas dire que cela ait été agréable mais, à ma grande surprise, j’ai pu penser à autre chose, et suis revenue vidée de ma colère, j’avais pu prendre du recul et même trouver une solution.

Évidemment, il ne s’agissait pas d’une grande prouesse sportive, tout au plus 3 km à l’allure d’un marcheur rapide. Mais j’étais extrêmement fière de moi et surtout tellement soulagée. Et j’ai renouvelé l’expérience chaque vendredi soir avec le même bénéfice. Et me voilà aujourd’hui qui court trois fois par semaine… en ayant un peu progressé… mais pas tant que ça au final.

Je crois avoir traversé les pires années de ma vie, en proie au burn out, grâce au sport. C’est pourquoi je souhaitais vous parler de ses bienfaits aujourd’hui.

L’impact psychologique du sport

Les bienfaits du sport sur la santé ne sont plus à démontrer. Je vous épargnerai cela.

Concentrons nous sur l’impact psychologique du sport. Le sport est un excellent moyen de gérer le stress notamment. En effet, lorsque vous pratiquez une activité sportive, votre corps sécrète de l’endorphine. Cette véritable hormone du bonheur induit un bien être significatif et renforce l’estime de soi.

La pratique sportive régulière s’accompagne également d’une meilleure image de soi. En effet, les changements corporels induits et l’amélioration de notre état de santé améliorent significativement la perception de notre propre corps.

Le jogging induit un état hypnotique favorisant la résolution de problème par notre subconscient. L’hypnose est en effet un état de conscience modifiée tout à fait naturel que l’on peut retrouver dans toute activité ne demandant pas trop de concentration (marche, jogging, pêche, vaisselle, …). Cette transe hypnotique va solliciter les ressources de votre subconscient. Rien de tel pour débloquer une situation!

Enfin, on observe que la pratique sportive diminue les pensées négatives. En effet, tout comme le corps évacue les toxines par la respiration, le cerveau semble évacuer petit à petit toutes ses ondes négatives.

Alors, plus d’excuses et à vos baskets! Hop hop hop…

Et vous? Que faîtes vous lorsque ça va mal? Laissez un petit commentaire ci-dessous pour nous faire part de votre truc à vous…


Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
    Partage

4 réflexions sur « Comment le sport peut vous aider quand tout va mal… »

  1. Je me suis mise au sport également sur un tard car comme pour toi, le cross de l’école était pour moi la pire épreuve de l’année scolaire . Je me suis mise à la course à pied vers 35 ans. Une sortie par semaine. Et en 2009, avec le divorce, la garde alternée, il m’a fallu compenser. Je me suis donc mise au jujitsu. Idéal pour évacuer la colère emmagasinée et qui m’etouffait. J’y ai rencontré Laurent. Et depuis nous multiplions les sports : judo et ses variantes, course à pied, paddle, vélo, natation, marche. En plus de nous vider la tête ce sont surtout des temps partagés.

    1. Rien de tel en effet pour sortir de moments les plus compliqués de la vie… Le sport semble être devenu une raison de vivre pour toi! Quel dynamisme!

  2. perso, j’ai l’impression d’avoir rempli mon “quota” de sport durant ma jeunesse avec min. 8 h de sport /semaine allant jusqu’à plus de 16h en période de compétition (patinage artistique, danse classique et gymnastique)… ce qui ne m’empêchait pas non plus de ruser par tous les moyens à me dispenser du sport au collège et lycée. puis après plus rien… saturation totale… à part me rendre en rollers à mes cours où à mon travail lorsque le temps me le permettait. bien sûr, je ne parle pas du fait que la nature est “ingrate” et que malgré tout le sport enduré antérieurement, quelques kilos insidieux s’étaient bien installés… et puis la vie a fait que nous nous sommes installés, mon mari et moi, dans un endroit brut et un peu sauvage au coeur d’un parc naturel et pratiquer un sport (au sein d’un organisme) dans cette région nécessite des déplacements réguliers et longs ; quand aux routes, elles sont bien trop inconfortables pour le roller ! alors, après tout, pourquoi ne pas profiter de ce que notre belle nature nous offre ? un panel de belles randonnées à pieds ou en vélo dans une nature relaxante et vivifiante. d’autant plus que nous sommes devenus tous deux indépendants et que le stress et la charge de travail nous sature à un point tel que notre corps (et notre tête) réclame ces moments de détente. bref, le sport, en ce moment, c’est “sans en avoir l’air” ! en douceur avec le besoin de s’évader et de savourer ce que la nature a à offrir.

    1. Finalement c’est pas plus mal comme ça… le sport tout naturellement… C’est ce que faisaient nos anciens: marche à pied, vélo, jardinage, … et ils ne s’en portaient pas plus mal.
      Le contact avec la nature est irremplaçable. Tu as bien raison d’avoir rejoint ce magnifique coin de nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *